Suicide d’un agriculteur a Fukushima

 

Au matin du 24 mars a la ville de Sugakawa, Fukushima, un agriculteur âgée de 64 ans s’est donne mort en se pendant. C’est le lendemain ou le gouvernement japonais avait établi les limites de consommation pour certains légumes provenant de Fukushima.

 

Son domicile ainsi que son abri étant détruits par le tremblement de terre du 11 mars, son champ était intact avec 7,500 choux. Il en avait goûte et presque tout était prêts, il s’est suicide juste avant la récolte. D'après ses proches, après arrêt de consommation des épinards ordonne au 21 par le gouvernement, il disait que “en suivant la situation, je prépare pour l’envoi même si la quantité n’est pas grande au debut…”. Il reparaît son abri et autres en attendant.

 

Quand il a appris qu’une limite a été établi aussi pour le chou, il a dit a plusieurs reprises “c’est la fin des legumes de Fukushima”. En voyant son père dans ce désespoir, son fils a dit après sa mort “mon père a eu l’impression d’avoir perdu tout ce qu'il avait

construit durant toute sa vie…”.

 

Pendant plus de 30 ans, il continuait a produire des légumes BIO en améliorant la qualité du sol dans son champ. Quant au chou, il étudiait pendant 10 ans la meilleure façon de semer des graines, avait réussi a pouvoir produire le chou de très haute qualité. Son chou était apprécié par tous, consomme a la cantine des écoles primaires locales. Il était très fier de produire de tels légumes surs et très bons en qualité.   

 

Il n’a pas laisse la lettre de volonté, mai il gardait le journal de production jusqu'au 23, la veille de son suicide. La fille de l'agriculteur dit “quand voyons nous la fin de cette situation? Que devenons nous après? Tous les agriculteurs sont très inquiets. Nous ne voulons plus les voir mourir comme mon pere…!”.