Gastronomie Japonaise, plus qu’une passion, un art ! La nourriture japonaise est délicieuse et extrêmement variée. Elle est en outre très saine (l’espérance de vie des japonais est la plus longue au monde). Ne vous fiez surtout pas à ce qu’on trouve dans les restaurants japonais de France, ils ne reflètent en rien la gastronomie du Japon (par exemple, les sushi, s’ils existent bien, ne sont pas du tout la base de l’alimentation…). La meilleure introduction qui soit à la richesse de cette cuisine consiste à déambuler dans les étages inférieurs d’un grand magasin (je vous conseille Seibu à Ikebukoro). Ces étages sont réservés à l’alimentaire et étalent une profusion de plats et de bento (repas à emporter servi dans une boîte) à vous mettre l’eau à la bouche. En plus, la plupart des boutiques proposent des dégustations ! Ici, la cuisine s’apparente à un art quasi-sacré et la présentation est aussi soignée que les aliments frais. Si vous avez l’occasion de regarder la télévision lors de votre séjour, vous remarquerez que les émissions consacrées aux arts culinaires sont très nombreuses – autre signe de la passion et du savoir-faire nippons dans ce domaine. La nourriture japonaise est globalement peu onéreuse (on s’en sort en général pour 1500 yens soit un dizaine d’euros). Alors, plus rien ne vous retient pour surprendre votre palais ! Sauf peut-être les hiéroglyphes indéchiffrables qui composent votre menu… Pour vous faire une idée de ce que les restaurants proposent, observez la présentation des plats en vitrine avec leurs aliments en plastique plus vrais que nature ! Quelques spécialités Les restaurants (et là encore les restos japonais de France manquent d’authenticité) sont distincts selon la base alimentaire qu’ils proposent : certains sont spécialisés dans les Ramen (grand bol de bouillon avec des nouilles, des algues, de la viande, etc.), d’autres dans le Udon (nouilles japonaises blanches épaisses), ou les Yakisoba (nouilles sautés), d’autres dans les Sushi, les raviolis ou la viande grillée. Goûtez aussi au Tempura, beignets typiques japonais qui diffèrent un peu de nos fritures et peuvent recouvrire crevettes, légumes, poissons ou porc. Les plats de riz sont infiniment variés, aux légumes, aux champignons (le Shiitake est succulent), avec du tofu, du bœuf, etc. et toutes sortes d’épices délicieuses. Attention, l’œuf cru que l’on peut trouver dans sa soupe ou dans son plat peut surprendre ! Votre séjour au japon est également idéal pour redécouvrir la nourriture chinoise, coréenne ou indienne. Les restaurants de Tokyo abondent de cuisine de tous pays et ces derniers sont particulièrement bons, à cause de la proximité géographique !

Ne vous formalisez pas outre mesure si votre voisin de table est particulièrement bruyant en aspirant ses nouilles ! Le silence à table ne fait pas partie des règles de politesse japonaise. Et aspirer un peu d’air en même temps que son bouillon permet d’éviter de se brûler…

Et au moment de passer au café, on vous fera préciser si vous le prenez chaud ou froid.

Boissons : bières et saké

Les Japonais sont de grands amateurs de bière. Les principales marques sont la Asahi, la Sapporo et la Yebisu. Le meilleur moment pour profiter d’un bon repas autour d’une bière est le vendredi soir. Mêlez-vous à l’ambiance festive des rues de Shimbashi, où les salarymen tokyoïtes célèbrent autour d’un verre la fin d’une semaine de travail. L’idéal est de se rendre dans un izakaya, sorte de pub nippon où l’on consomme bière et repas dans le même lieu. On y noue contact facilement avec la population quelque peu éméchée !

Le saké est un alcool de riz typique en Asie qu’il vous faut également goûter lors de votre séjour au Japon. Beaucoup moins « décapant » que celui proposé en France en digestif…

Hélène Maspoli © Azureva.com